michel est introduit dans le texte d'une revue de l'agence de voyage Nouvelles Frontières

Palais des miroirs d'eau, du désert /
Vestiges envahis par des singes: derniers tigres en liberté /
Aucun endroit en tête des salons mélomanes par des râgas du matin, par des râgas du soir, arpèges des joueurs /
Pour nous, cette royale de l'inde s'est ouverte sur une foule hantée de ville rose, un ciel ouvert de légumes, de couronnes, de tissus /
Derrière les hommes, l'indigo des femmes chargées vous fait signe /
C'est une circulation de cochons carriolés voire des dromadaires chargées de femmes indigo s'écartent /

Les éléphants la réfection des routes spirituelles jeep aux cuivre étincelants la fumée des cuisines en plein air dressées aux coins des boutiques par quartier marbre saris de bazar ou tout est n'importe quoi vaisselle jouets de chinoises

Le soir, des toits s'élèvent des cerfs roses /

Tout se passe comme si rien n'avait changé /

La façade vide de devant /

Zenana d'observer sans être vu /

Aujourd'hui, le city encore occupé par sa famille mais certains sont ouverts au public d'occasion / à la décoration exquise, les plafonds à poudre incrustée de poignards et de pierres précieuses / musée des fusils à la crosse ouvragée évoquent les machines de pierre et la maison du zodiaque, instrument de mesure

Au nord, on escalade dans une nacelle à dos peint au pachyderme /


Au delà de 9 un jardin d'aujourd'hui dès le 16 des salles piliers couloirs /

passages, petit salon dont l'un au moins encore en activité /

La nostalgie est encore vive /

L'invisible, la troisième, la recluse jusqu'au glas des anciens décor des suites soigneusement peignés et tea time le bar de polo

L'immense piscine évoque les employés à moustaches /

Ce fil sur le savoir du 17 agrandi où plusieurs ont conservé leur origine /

l'admirable s'étage sur son dessin originel /

Prendre sûrement le véhicule de poussière appropprié parfois réduits d'animaux / la traversé des camions chargés comme des châsses révèle des représentations animales
Dans les cours et sur le pas des portes des femmes éclatantes et des hommes à la peau de turban signalent les besognes quotidiennes /
On fait halte parfois décrépi ou en ruine, on exécute des offrandes, quelques roupies des gamins vous entraînent aux visages érotiques mutilés /

Il y a tant à voir /

On peut passer une nuit de chasse en espérant voir les dessous de l'ancienne dynastie des singes /
Derrière les lourdes miniatures, on peut rester entre les monuments, bains royaux et comment à bord d'une barque (grooms) on est conduit sur une île transformée en hôtel 19/63 /
D'autres ont suivi dans une aile le dédale des salons de passage /
Bon prince des paons homme d'affaire recoit des mariages inutiles /

inoubliable, le jour, michel flâne à la rencontre du monde
théâtre pour le petit matin battant le linge