Titre 1

photo portrait avril 2020.jpg

Quand les Confins Seront Rejoints

Juin 2020

Le temps est aux patiences fatiguées/ les mômes voudraient ajouter aux joies obligées de leur âge un peu de vent dans leurs cheveux/ mais même la maîtresse a disparu dans sa tablette/ le chien ne chante plus, le chat fait peur à sa litière/ on n'aura jamais autant remis le couvert/ le quotidien gîte sur sa mer d'ennui et les frimousses passées commencent à s'effacer/ les apéros connectés ben les apéros connectés/ on ne peut plus toucher la main de mémé et Skype rend mal le mouillé des baisers à moustache/ le mouchoir à salive qui nettoie le sali aux commissures/ on imagine les solitudes plus sévères, les mètres carrés en moins, les jardins littéraires, on se console/ à la console après les dents et le Uno à deux/ on se soulage une heure durant avec une laisse attestée/ on rentre...

Mais demain peut-être les confins seront rejoints...

Salles des peintures

Salle / 1

sur une chaise dans son coin un gardien en intérim surveille ses chaussures/ trois visiteurs masqués font un métré précis de l'espace entre eux/ aux murs trois toiles sonnent la charge/ 

Salle / 2

le gardien s'est levé dans son coin, il rogne sa semelle molle/ les visiteurs masqués s'écartent les uns des autres en psalmodiant des effets de langues/ trois toiles aux murs indiquent le moment vaudou de s'évader un peu/ 

Salle / 3

le gardien s'imagine un peintre disparu passer par la fenêtre, une ombre d'apparat/ les visiteurs le sentent, les masques vont tomber/ toujours la lumière reformule les sensations/

Salle / 4

le gardien est maintenant debout, se place au centre de l'espace, écarte les bras comme dans le fameux tableau/ sa petite chanson entonnée étonnante monte en liberté/ les visiteurs toussent un dernier refrain dans leur coude plié, libère leur visage/ leur regard est entier tourné vers la vie à nouveau nouvelle/