Imaginez-vous au bord de l'horizon des évènements, cheveux lâchés parmi les étoiles, l'œil rivé dans le trou noir qui vous domine, équipé dernier cri d'un détecteur portatif d'ondes gravitationnelles qui ne vous sert à rien mais qui vous donne du style... ça vous a coûté une blinde mais vous avez l'élégance des chercheurs d'or pur qui prennent leur seul plaisir à soupeser les pépites au creux de la main.
Vous êtes là, vous êtes bien, vous nous avez trouvés. 
 
(voir la peinture)
 
Imaginez-vous furetant le fond diffus du ciel, la nappe de l'espace-temps dressée pour l'occasion...
Vous cherchez le signal... vous trouvez la rencontre: Barthez (lueur minimale dans le spectre incertain) / la Peinture (supermassive, effondrée, perpétuelle)
Vous êtes ici maintenant, vous nous avez trouvés. 
 
(voir la peinture)

Imaginez-vous surfant sur votre planche de salut à travers la matière ordinaire, l'énergie dissipée, la pluie des événements. La wax fait le boulot, vous tenez bon. Vous envoyez un trick mortel au creux de la vague... vous remontez, la lèvre accueille votre figure radicale et dans le spray des étoiles effervescentes, vous percevez l'éclat inédit des toiles nouvelles. Coucou, c'est nous.
Vous êtes en présentiel, vous nous avez trouvés. C'est beau.

(voir la peinture)